W’s story

Un peu d’histoire

 

Ado, Richard découvre le Rock Anglais au début des années 70. Fan des Who, Rolling Stones, Beatles, David Bowie, Led Zeppelin… Richard décide de devenir rockeur. Il apprend à jouer de la guitare en écoutant ses disques et compose ses premières chansons. Quelques années plus tard, c’est le déclic, il rencontre celui qui deviendra son complice et son pote de toujours, Pascal Ducourtioux. Ils auto produisent leur premier album vinyle au théâtre du Val de Gally en 2 nuits. Résultat, un 33 T intimiste, « Psyché Pop » tout simplement appelé WARLUS « SONGS »
Le disque est pressé à 500 exemplaires et se vend à la sortie des concerts. Aucune maison de disque n’est intéressée car L’album complètement décalé sort en pleine vague punk !
En 1995, le label Indé SOUND SYMPOSIUM réédite «Warlus songs». Le disque se vend au Japon et aux USA sous l’étiquette «psychedelic pop folk» et devient collector.
En 2008, Guerssenrecords réédite Warlus Songs en CD, vinyle, download. L’album fait une carrière internationale dans le circuit indé et le tandem se reforme quelques années plus tard pour enregistrer un nouvel album.

Parallèlement et pendant 10 ans, au Studio Aston du 91, quai de la gare soit les mythiques « frigos » Richard compose, enregistre et réalise pour Miro, Fred de Fred, Chet, Laraaji, Manu Chao, Cath Complice, Princess Erika, Rhys Chatham, Katmandou, les Sales Majestés, Waipa Saberty… Il collabore aussi avec des bibliothèques musicales et crée des ambiances sonores comme en témoigne les CD Oxyzen, Cithare et Cooltitude.

Pourquoi Warlus ?
Le « walrus » ou morse en anglais est celui de la chanson des Beatles « I am the « walrus ». Dangereux prédateur sous ses airs benêts, John Lennon l’assimile aux hypocrites Hare Krishnas. Pour franciser le walrus anglais, Richard se sert du très picard village de Warlus.
A prononcer Warl-euss cependant. Psychédélisme toute  !
Warlus songs 2
40 ans après, les deux amis se retrouvent. Ils enregistrent le « Songs 2 », dans un mobile home quelque part dans le bayou des Yvelines, en accord avec des échos blues.
On the road again.
L’envie de la scène les reprend aussi, sous forme de collectif souple, stable et ouvert. Découvrez leurs prochains concerts.